Réflexions

                                      Au fil du temps, Textes brefs .                                                                            Philippe Beumier,  Ecaussinnes. ( Voir ci-dessous après les infos 25, 26 et 27)                                                                                                                 

*** Cours d’avril à juin 2017 (info 27) ***

Lundis 24/4, 8, 15, 22, 29/5 12, 19, 26/6 (Huit cours)                                                              Jeudis 20, 27/4 4,11,18 / 5 1,8,15 (22/6 Neuf cours)

Louvain la neuve 17-19H: 5 et 12 mai, 2 et 16 juin 2017

Neufchâteau 22 avril 14-18h                              et AKDT en juillet (probablement complet)

                          *** Horaires Hebdomadaires 2016 – 2017   ( informations 26 ) ***

Cours Hebdomadaires à Bruxelles Chant Oiseau  : Lundis: 9, 16, 23, 30 janvier 6, 13, 20 février 6, 13, 20, 27 mars (11 Séances) Jeudis: 12, 19, 26 janvier 2, 9, 16, 23 FÉVRIER 9, 16, 23, 30 mars (11) Séances

Louvain-la-Neuve Hepsilone  (17-19h): Vendredis: 20 janvier 3, 17 février 10, 24 mars

Bruxelles: pour les heures, les cours et les prix soi reporter aux horaires 2015-2016 (info 25) Reprise lundi 19 et jeudi 22 septembre 2016

Dates des cours Hebdomadaires:

Lundis: 19, 26/9 3, 10, 17, 24/10 7, 14, 21, 28/11 5, 12/12 (12 séances) Jeudis: 22, 29/9 6, 13, 10 20/10, 17, 24/11 (8 séances)

Etape TAIJI 15, 16 octobre à Arlon : http://www.dartsetdemusiques.be

Louvain – la – Neuve salle Hepsilone: 14 23/9 et 28/10 25/11/16 de 17 à 19h Avec Violaine Dehin

*** Horaires Hebdomadaires 2015 – 2016   ( information 25 ) ***

  1. Au Chant d’Oiseau Bruxelles 3A avenue Franciscains (et non le centre de communautaire à l’avenue Chant oiseau). Entrer dans la propriété, les escaliers monter, et ENTRER Trouver le panneau avec l’affichage de la salle TAIJI)

Dès le lundi 21 et jeudi 24 septembre.

Lundi salle polyvalente (ou autre)                                                        

A 16h15-17h30 Ensemble ou Séquences des 108 .                         Avancés                                                                                                                 

B 17H45-18H45  Séquences  des 108      Intègre des débutants aux Avancés (avec la Complicité de Nanette Mahler)

C 19H – 20H de Qi Gong Séries                         pour tous (en collaboration Avec Violaine Dehin)          

D 20H15-21H30 Apprentissage de la vieille forme des 127 figures        Intègre des débutants aux Avancés (en collaboration Avec Violaine Dehin)

Jeudi salle 3 (ou autre)                                                                            

Un 16h30-17h30 Taiji BATON                                    pour tous                                                                                                              

B 17H45-18H45  Séquences des 108       Intègre des débutants aux Avancés

C 19H – 20H de Qi Gong Séries                          pour tous                                            

Coûts  : L’asbl ne prend ni assurance ni cotisation.

Une séance d’essai gratuite. A la séance  : 12 euros pour 1 H, 14 euros pour 1H15 La carte de 10 séances (valables 15 semaines ouvrables à ): 95 euros (1h), 115 euros (1H15) L « abonnement trimestriel  ( .Le Moins cher pour les personnes régulières ) : Multiplier le nombre de semaines par 8 euros (1H) ou par 9,5 euros (1h15) Une carte OU un abonnement sont valables tant le lundi que le jeudi (Selon votre choix du moment).

blanc Cerfs asbl BE50 0012 8241 9418

2 . LouvainlaNeuve salle Hepsilone 2 rue des Poètes (près de la place de l’Équerre)

Dates de fin 2015: 11/9 2, 9, 13 23/10, 27/11 11/12 de 17 à 19h prix 20 euros par séance

En collaboration Avec Violaine Dehin

 

*** Fin de l’été Chant d’oiseau ( Informations 24 ) ***

Lundi  24, 31 août, 7, 14 septembre au choix

Un ensemble L’16h15-17h30 des 108 chiffres.                                     Avancés

B 17h45-18h45, les parties et Des 108 chiffres et débutants Avancés

C 19H – 20H de Qi Gong Séries                                                     pour tous                                                                                                     (en collaboration Avec Violaine Dehin)

D 20H15-21H30 de la Vieille Apprentissage des 127 figures forme         Intègre des débutants aux Avancés (en collaboration Avec Violaine Dehin)

Jeudi  27 août, 3, 10, 17 septembre au choix

Un 16h30-17h30 Taiji BATON                                                                          pour tous

B 17H45-18H45 des 108 chiffres Séquences       Intègre des débutants aux Avancés

 C 19H – 20H Qi Gong séries de                                                                    verser  tous

Costs  : L’assurance asbl ne ni Prend ni. De cotisation A la séance  : 10 euros pour 1 H, 12 euros pour 1H15

 

Présentation :

Mon travail des mouvements chinois se situe à  la rencontre de plusieurs choses. Une certaine connaissance du corps : l’action globale, coordonnée,  respectueuse et économe des muscles et articulations (Formation à la technique FM Alexander, AEFMAT). Une lente approche de la sagesse chinoise à travers les textes fondateurs du taoïsme (Lao Zi, Zhuang Zi …) et celui du Yi Jing (Formation au livre des changements, Pierre FAURE). Les expériences de quarante années consacrées à la pédagogie (Psychopédagogie en Haute Ecole et autres …).

Nourri de cela, et en dehors des horizons parfois bornés de l’efficacité martiale ou du bien-être à tout prix, je cherche les façons d’amplifier le Sens et notre «Devenir humain». Je crois indispensable de prendre soin des processus plus que des buts à atteindre. Seule l’attention au « comment » permet de faire évoluer nos façons d’être au monde, en les rendant plus adéquates. Pour ce qui coule de source, tout est là dans la simplicité.  (30/10/2015)

Au fil du temps, Textes brefs . Philippe Beumier

Souvent, une lecture à haute voix en dit plus qu’un coup d’oeil silencieux.                        » « Le poème, cette longue hésitation entre le son et le Seņs  » P VALERY. A l’occasion de ces réflexions comme pour les mouvements chinois,  fond et forme se cherchent et parfois se répondent.

 

A art martial, artistes martiaux ?

DELEUZE, philosophe : « L’artiste est quelqu’un qui a vu quelque chose de trop grand pour lui »

Ceux d’entre eux qui arrivent à accueillir cette « chose » en lui donnant forme et vie, peuvent se trouver investis par une force qui les grandit.

Ainsi de nous. Avant nos séries de mouvements, nous convoquons cette vie intense qui nous dépasse, pour qu’elle se coule dans nos gestes.                                                                       Sans incantations, sans sacrifices, le mode d’emploi est simple : accepter, être disponible, et mener le Taiji comme si de rien n’était.

Si d’aventure quelque chose se passe, ne pas aller sottement s’imaginer origine de cette force qui traverse. C’est pourquoi on peut dire :

La disponibilité ne réclame rien. L’acceptation ne s’attribue rien. La grande eau coule.                                                                                                                                                            (03/17)

Taiji Quan méditatif

Notre efficacité martiale est si sujette à caution que nous gardons les poings… en suspension !                                                                                                                              (03/17)

Avis de recherche

Chacun de nos apprentissages renforce le Moi en augmentant nos capacités d’agir sur le monde. Cependant, si nous laissons se faire les mouvements, nous sommes appelés à « disparaître ».

Long et lent travail. Le Taiji santé est une gymnastique et une méditation. Si à la fin du cours je pose la question « Avez-vous disparu ? », personne pour me répondre !                   (02/16)

Rencontres

On pense donner cours. On se trompe, c’est son être qu’on donne. Et parfois tout entier. C’est lui qui, en résonance du groupe, suscite l’ineffable de la séance.

Ineffable, qui ne peut être dit par manque de mots. Un au-delà, un deçà du langage. Là où la rencontre avec soi est possible.

J’aime nos séances souriantes et paisibles qui se tiennent en retrait de l’enthousiasme, de l’admiration ou de la ferveur… Ces joies légères ouvrent aux espaces tranquilles.                                                                                                                                                              (01/17)

Confirmation

A la question « Pourquoi écrivez-vous ? » S. Beckett aurait répondu : « C’est tout ce que je sais faire ». Ce que J Kylian, chorégraphe, reprend à son compte en disant « Bon qu’à ça ! ».

C’est encore mon cher Robin qui a eu le fin mot : « En enseignant, tu trouves deux de tes piliers : méditation et utilité. »                                                                                                   Merci de le rappeler. Si père se perd, fils garde le fil.                                                      (01/17)

Fils (1)

Cet été, Merlin le jeune et Merlin l’ancien, père et fils, se retrouvent régulièrement sous le pommier pour des mouvements méditatifs, vous devinez lesquels. A chaque fois, une des chattes (sinon les deux) apparaît pour vivre dans les parages ses affaires de chatte avec une discrétion toute respectueuse.

Pour la somnolence comme pour les souris, elles sont imbattables mais c’est surtout une leçon de Présence qui nous est donnée : détendues- réactives, alertes et paisibles.

Fils (2)

Que léguait un père calligraphe à son fils ?

Un « joli caractère», de sages sentences … ? Sans doute, mais cela ne pèse pas lourd.

Un père léguait ses encres. Encres et noirceurs… pourraient nous faire penser aux faces obscures (les limites, les maladresses et les défauts) qui pèsent sur toute éducation, et dont le fils devra se libérer. Réparer  l’hexagramme 18 du Yi Jing est clair: se dégager vigoureusement des conditionnements passés pour « assumer pleinement ses capacités personnelles »P. FAURE

Pour les pages à venir, un père lègue ses meilleures encres.                                       (09/16)

Fils (3)

Le fils a travaillé les mouvements de l’été, il peut les emporter. C’est une chose que le père arrive à reconnaître et à encourager.

Aujourd’hui, l’un et l’autre ont posé leurs fins sabots dans l’herbe aux feuilles rousses et agité leur bois à l’unisson des arbres pour un Qi Gong du cerf en guise d’au revoir.

La prochaine rencontre se fera au Vietnam. Puis de long mois suivront.                    (10/16)

Plus de nouvelles

Peu de terre et peu d’eau, de quoi vit le bonzaï ?

Oublieux des branches/feuilles, il soigne la racine.                                                           (02/17)

Mysticozot?

Enfin l’odeur de pluie…
Six journées chaudes et sèches, un peu rêches, mais ce soir parmi les arbres, un léger fond d’humidité bien agréable. L’air a une consistance qui permet d’appuyer les mains ou poser des bras plumes.

Pour J. HILMANN, il nous faut quitter le mythe américain de l’homme courageux et volontaire qui s’est fait seul à la force des poignets… pour s’ouvrir aux forces invisibles.

Plus qu’au héros self made man, j’adhère à l’idée de se mettre à l’écoute des forces invisibles.

Rien d’occulte ni de mysticozot, rien d’autre pour l’instant que le rayonnement énergétique d’un écrin d’arbres qui enveloppe nos mouvements et les porte. Si bien qu’à consentir aux forces invisibles, c’est la moitié d’effort et le double d’aisance.                                    (08/16)

Un jour de … sentier

20, 30 ou 40 km Les longues enjambées des jeunes et moins jeunes qui défilent devant chez moi tiennent la forme. Chapeau.

Ces vigoureux marcheurs passent sans doute un peu vite et parlent un peu trop fort pour être touchés par la grâce du paysage. Mais qui sait ?

Ils avalent les kilomètres, grisés d’endorphines. J’ai connu ces joies athlétiques.

Taiji sur la pelouse, ma lenteur et mon silence nous rendent étrangers. Mes mouvements guettent le bruissement du bouleau, l’alourdissement fruité du pommier et surprennent le surplomb du frêne ou les doutes du chêne dont une branche s’est brisée.

Quelle vie, connue depuis l’enfance, me suis-je mis à vivre ?                                         (07/16)

 Aïe

Aïe, je ne suis pas normaille. J’aime les bougeailles et les chantailles mais les buvailles et les mangeailles me kousslékaillent.

Ouïe, je ne suis pas normouille, etc…

A l’expression populaire du « bon vivant » et ses matins pas frais, je préfère l’expression plus singulière de « bien vivant » (F. CHENG). L’ascèse n’y est qu’apparence. Les joies se donnent moins brusquement et sans promesses de lourdeurs.                                     (16/07)

 Plus vrai que nature ?

Voilà qu’on nous prouve que la nature fait du bien. On y respire mieux (l’auriez-vous cru ?) et, à contempler ses simples merveilles, l’esprit se trouve revigoré. Par les lents chemins de la preuve, la science avance avec prudence que trois jours de randonnée améliorent de 50% la capacité à résoudre des problèmes.

« Marche Jean-Jacques, marche et livre-nous le fruit de tes méditations solitaires ». Pendant ce temps, les encombrés du ciboulot tentent de résoudre l’équation infernale : tenir un planning de fou tout en trouvant un moment de contact avec l’exquise nature.

Les recherches évoquent également un « nettoyage mental », sorte de « cleaning » mettant fin aux insupportables lenteurs du computer cérébral.

Sans compter que la verdure réduit détresse et hormone de stress.

Joie, le monde est bien fait.

Nous savons depuis longtemps que le Taiji en nature se multiplie par lui-même, qu’il augmente la densité de nos contemplations et que l’onde verdoyante suspend jusqu’à l’idée d’un problème à résoudre.

Joie, ce monde bien fait est à portée d’arbre et de rivière.                      (04/16)

 Tu as eu de la chance Philippe

Ils étaient là à tes débuts. Ils en ont parlé à d’autres. De longue date, certains sont restés.

Bien sûr, tu as su ajuster l’accueil, les moyens et les buts car fondamentalement tu es un enseignant mais au regard des générations de maîtres et de professeurs qui précèdent, trente ans de cours, c’est une paille. Garde ta souplesse de fétu tout en veillant à la poutre faîtière, celle qui porte tes désirs… car le désir des élèves n’est pas tout.                    (02/16)

 Trente années de ma vie …

M. FOSSEL affirme que, prochainement, les individus pourraient vivre beaucoup, beaucoup plus longtemps…

Triste fin que cette éternité.

Je ne voudrais pas être une symphonie perpétuelle, inachevée. J’aimerais qu’à son heure, la mort cueille un fruit mûr.

Depuis trente ans, vous venez vous rafraîchir, vous réchauffer au Taiji des lundis, des jeudis et d’ailleurs.

Vous offrez vos présences. Vous accueillez mes impulsions nouvelles. Continuité.

« Rien ne dure sans changer. » P FAURE                                                                        (02/16)

«  Mieux vaudrait se tenir au centre  » Laozi

Le centre est, pour l’ancienne Chine, le lieu où tout converge. Dans « l’Empire du Milieu », ce parti pris intériorise le grand mouvement du monde.

L’espace médian, pour François CHENG, est ce lieu où les souffles se rencontrent, où Yin et Yang échangent. (s’échangent de façon incessante) S’y échange de façon incessante, Yin en Yang, Yang en Yin… car ainsi va la vie.

Le coeur, à savoir le centre du Sage, se doit d’être vide, et par conséquent ouvert au changement. La transformation est un processus par lequel des forces connues ou non, probablement profondes, s’assemblent de façon nouvelle et non voulue.

A y regarder de plus près, « de façon nouvelle et non voulue » renvoie à la démarche créative, ce travail pour lequel seule une sorte d’abandon permet que cela advienne.

Perfection n’est jamais maîtrise, car il convient être surpris.                                          (12/15)

A Tantôt?             Attentat!

Je retrouve la fluidité des gestes, je dévide le cocon de soie sans heurts ni saccades. C’est un mouvement puis l’autre et le suivant comme s’ils n’étaient qu’un seul qui dure et se transforme.

« L’aiguille au fond de la mer. » « Le fil de soie. » « La fille de jade qui tisse »… Je n’ai que le Taiji pour recoudre le monde chaque fois qu’il se déchire.

(Paris en novembre, Bruxelles en mars)

Belles Journées d’octobre

Ce ne sont pas les chinois qui ont inventé le feu d’artifice, c’est l’automne.

Feuilles. Belles sans le faire exprès, tremblantes de se suspendre au bord des branches, rougissantes de regarder le vide pour un saut qu’elle n’auront pas choisi et pourtant : « Veulent que cette chute ait la grâce d’un vol » Cyrano de ROSTAND

Peu à peu, je vieillis. Je tiens bon la barre et tiens bon le flot, les Taiji et Qi Gong ont raison de me parler de printemps, mais chaque année l’automne est là un peu plus tôt.

J’observe mes aînés qui luttent contre l’appel de la terre. Leur pas est moins hardi et s’enraidit par crainte d’une chute. Exerçons les jambes, l’équilibre, la confiance.

Le bel automne. Ralentis par une longue route de sève commencée au printemps, le feu et le magma de la terre transparaissent enfin dans la dorure des feuilles rouges, ocres et rouilles. Ce sont mille feux de jeunesse devenus plus intérieurs, plus proches d’une sagesse.                                                                                                                                         (11/15)

Beumier tu dors, ton moulin

T. ANATRELLA soutient que nos sociétés sont dépressives. Il le justifie en avançant le symptôme de suractivité. Crainte de l’ennui, vide intérieur…

« A quoi reconnaît-on les gens fatigués ? A ce qu’ils font des choses sans arrêt… » Cause et effet étrangement mêlés, C. BOBIN, lui aussi, nous alerte.

Quelle grâce pourrait nous éveiller sous ce fatras de choses et de sollicitations en pagaille ?

Il est un petit mètre carré où sur un coussin rond, je pose mes fesses immobiles et silencieuses, où mes pensées jouent du tambour, puis se taisent … , où je suis loin de ce moulin qui va trop vite, de ce moulin qui va trop fort.                                                      (11/15)

Dans les sillons du chapitre 14

« Cela serpente indéfiniment … »

On dirait que le Lao Zi évoque le Taiji Quan dont les mouvements ne sont jamais des coups de bec d’oiseau. Chemin « faisan » chacun l’a constaté : ils se lovent sans cesse, se déploient tout autant, portent les courbes à l’apogée et évitent soigneusement les extrêmes du geste.

« Cela serpente indéfiniment, imperceptiblement… »

Pas d’effets de manche : plus le geste est sobre, plus il est juste. Moins il se montre, plus l’espace l’accueille. Au moins de bruit, au plus de résonnance…

En dehors de cette fluidité, propre à « satisfaire les méridiens » et de cette lente accumulation de Souffle, nous lisons que :

« Cela serpente indéfiniment, imperceptiblement  Jusqu’au retour au Sans choses »

J’aime à lire avec ce « retour aux Sans choses » qu’en plus d’effets santé ou autres, la démarche est méditative.

Indéfiniment, imperceptiblement, nous serpentons pour revenir à ce qui précède le monde sensible et tangible, à un en-deçà qui œuvre secrètement.

Nos chemins de serpent nous mènent là où la route n’a pas encore commencé, là où l’énergie se garde encore… comme pour se refaire à neuf, et nous avec elle.

Tout est apaisé et vivant.

Quand le monde « immense et radieux » m’éblouit et m’égare je sais par quels gestes il me faut passer. Indispensablement, indéfectiblement.                                                                                                                                                                                                                                  (10/15)

A pas lents

En n’allant plus à pied, car il sacrifiait à la mode de la chaise à porteur, le rêveur et promeneur solitaire est passé « du plaisir de cheminer au désir d’arriver » JJ ROUSSEAU.

Comme l’impatience a tôt fait de prendre les choses en main! Comme elle estompe le paysage !

Pour nous, au cours, il y a un temps pour apprendre car il est bon d’avoir quelque part où aller (un désir d’arriver) et il y a le temps de.

Temps pour, temps de, notez le changement de préposition.

« Pour apprendre » évoque un gain voulu et exercé. « De » renvoie à un état, à une façon de vivre le moment.

Sur son buffle, lent à souhait, Lao Zi inviterait à passer du désir en projet au plaisir d’être au monde. A prendre le temps de jouir de ce qu’on a appris.                                           (08/15)

Bonjour … Maître                                                                                                                                  Ah non, ça pas cher , same pour rire ne me tartinez pas Avec du maître. Si vous m’enduire Would, ESSAYEZ la vache-Plutôt qui-Rit, c’est plus drôle. Elle Est rouge pour Ce que le cerf blanc is: de l’voilà à- propos. Vlady nous répétait: «Un maître a des cheveux blancs Toujours». Alors, aux temps des ambitions et de l’empressement, j’ai tested un mélange de farine et de Typex. Fit rien N’y. Aujourd’hui, je l’grisonne à AISE. Sans plus. En chinois, on dirait «Sifu» (u se PRONONCE OU). On y Retrouvé les notions de maître, d’experts et de père. En dit ACDE à long Sur une relation maître / disciple, teacher / nimbée d’élève et d’extraordinaire unique. Je Comprends nous en rêvions Que Mais rien de ACDE entre nous. Je ne suis pas sifou, je ne suis pas si sage. Their CERTAINS appellent maître chinois «laotienne shi» (respectable / honorable maître / teacher). Il y a Dañs their Une voix de Tendresse sans Sorte le ton taquin d’un Bonjour maître , nom d’oiseau adresse à un rouge-ous queue à bec un blanc, dont je suppose … Envergure et simplicité, c’est à ça Qu’on les. maîtres reconnait Same à their INSU et sans fracas Souvent, chez l’ILS brouillent pupil CE Qui est et commode Autant- Connu la Qu’ils éclairent et le potentiel Nécessité assoupi. Mène à their Une fréquentation voiture de transformation s’effacent véritable NIT Autant- police Qu’ils apparaitre. (15/08)

A fleur de peau                                                                                                                                  Trois ans , plus tard, à la grande Unanimité, Robin et moi les deux Avons robes Choisi à keep. Deux robes une femme verser et transparente Désormais lumineuse, Souvent lointaine? Oui. Nous habillons de l’étrange Nudité peu de la mère et l’épouse. (15/08)

Au luxe et à l’Exquis                                                                                                                          C’est toujours la same surprise. Qui ne CÉS MOUVEMENTS Servent à RIEN – et les railleurs de dire «pas à same les Mouches attraper» – ne me laissent jamais l’état Dans where Ils me ont Trouvé.                                                                                                                                              Quelle est cette flavour le plus gentiment Exquise  ? Le luxe Ne est pas de their un instant consacrer, de s’asseoir Mais ensuite verser le changement Qui goûter this à l’intime.                                                                                                                         Bien des s’accomplissent Dans l’choisit immobilité .

«  VOICI des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches  » VERLAINE Le Poète Remonte le Temps, du fruit à La fleur. Et l’espace, de la feuille à la branche. Je le Mais Quand Pense tout arbre qui aurait offert, il me surprend encore: «  Et mon cœur Puis VOICI Que chauve – souris Qui ne de vous verser . »Je Replie branches soutiens – gorge de mes, versez j’intériorise le fruit le ébattre écouter du Taiji cœur. (15/04)

Lao Zi d conseille » simple , Embrasser le

Qu’est-ce le simple , embrasser? Poser un bisou sur le capot du benêt, sur les bajoues du balourd? Comme vous, je en Doute. Embrasser, c’est des soutiens – gorge Prendre sa Dans vos                                                                                           ronds de Bras , d’étreinte désir. B ras souples ,. Rencontre Ouverte                                  «Embrasser le simple , » : des soutiens – gorge Ouvrir et ronds souples répandrai Accueillir la Rosée: ce baiser de la nuit qui s’en va à la terre Qui se éveille. (15/05)

Et voilà …, pour toi Bienfaits SCÉ  !

Aux études Scientists Grâce, les et Chiffres parlent au Taiji SES donnent les lettres de noblesse: le Taiji Quan et le Qi gong for the bures are santé. D’un point de vue de Physiologique Moins de Lipides Dans le sang (de dépôts Fait aux Moins LOURDES CONSÉQUENCES), Une des Oxygénation better Cardiaques, plus Réguliers battements … D’un point de vue de, plus de Mécanique des articulations Souplesse, d MoiNs « et de osée ostéoporose de … d’un goulottes Point de vue psychique, un Meilleur sommeil, ainsi que Égale Une humeur et des facultés cognitives, plus (ne pas la Alertes mémoire) … Réjouissons-nous de d’Tant et ARRÊTONS ici Efficacité la conférence de texte CE.

«  CERTAINS Dieu répandrai their prennent Vaché  » Maître ECKHART AINSI, Dieu may du beurre versez Compter et du fromage? Ramène au Taiji Qui est ma spécialité, CELA laisserait Entender Que Nos vouloirs (nos Attentes, Nos espoirs, NOS) Exigences de Opaques NOUS rendent et trop perméables aux PEU à La transformation. L’transformation essentielle: «  Élan de l’ aspiration ET La VER nature des Formes et POSSIBILITES nouvelles . »H. HESSE Oui, à l’inverse de Ce qu’ils montrent, le Taiji Quan et CE Qi Gong aux formes établies, aux gestes Measures l’Élan et suscitent les nouvelles formes de la vie Qui se cherche sans Cesse en nous. Une liste d’Attentes, d’Espoirs et D’exigencies GENE transformations SCÉ imprévisibles: voiture Comme Vaché Toute, le Elles souhaitent champ libre Avoir. Je vous souhaite la santé. Je vous Espère en chemin. (15/04)

 

Tous les jours? Tu es Sûr?

 2014 octobre DEPUIS, je consacre Chaque jour-cinq minutes vingt aux mouvements Mêmes. Toujours les Mêmes Alors je en ai Qué APPRI Tant? Oui, Toujours les Mêmes je ne sais Mais pas Ce qu’ils deviennent ni CE font de moi Qu’ils.

A ou un moment à un autre, les NIT Sont là. Je les Espère, je les assiste, moi ILs bousculent. Je les faufile, je les écrabouille un peu: ne m’en NIT pas rigueur tiennent. Je te consacre sans question, sans RÉCUPÉRATION Pédagogique, sans retour sur investissement. encore demain. J’ai oublié l’origine de CE s’entretient de choix Qui par lui-même la force de de l’habitus et la de la routine Vertu. Les jours Ternes, Les jours altiers, Au fond importance Quelle: il y a la joie d’aller au rendez-vous. Quelles Petites Choses, Dites IMPORTANTES, m’empêcheraient?

«  La grandeur de ne se prête vraie pas à de petits usages, Mépris non par, pas de verser Mais NE LAISSER fils racetrack integrity . »C. Larre et E. Rochat de la Vallé 1994

Vingt-cinq minutes d’integrity par jour aux journées donnent une vraie grandeur. Le Reste, Qui se dit important may un peu en rabattre! (15/03)

 

Neuf ans Vingt-de cours

Une séance de each, LORs de stage de each, je vous soustrais du monde Pour Une heure, verser un jour. This brève retraite , de Quitteur NOUS PERMET Les Pensees ordinaires.

Venir à soi, enfin. Se Tenir un peu plus d’une l’intime. Accueillir le cadeau de Ceux qui nous et en Ontario Laissé Mouvements mots, et Soufflé respiration. Le feu des Entretenir et Pratiques Prendre sa de l’eau Soin.

Une Fois de each, je vous inviter à l’renouveler Qui vous une impulsion au cours Mené. Ce premier désir participait, encore de à un participe de vie élan: nous Lui Rendons hommage Pär les Gestes répétés.

C’est sans Doute du privilège aux «anciens», de l’espace raisonnable PRÉSERVER en soi, de la parole … qu’émerge Une tenue juste confiance .

Un moment je vous campagnol au monde des versez Belles et tombes choisit. Mais ne pas verser Être Pesant, je le fais Mine de rien voiture ne rien oblige de vous. (15/02)

 

Des Preferences … Toujours

Comme pupil, je ne iras pas commode nécessairement. Je préférais et salle Telle surtout pas Autre Telle. Je réclamais les Pelouses for the Compagnie des arbres ou je souhaitais Être à l’intérieur: plus plat, Moins chaud, MoiNs froid. Quan très Taiji Je étais et surtout pas le Qi Gong. Ou tout à l’inverse. Pour les 108, j’espérais l’ensemble des mouvements, rien que l’ensemble, ou je ne jurais Que par Le travail des passages. Les mouvements du souffle, assis / couché, c’était l’ennui, les Fourmis Dans les jambes à je ne Moins que m’y baigne Avec un intense Délice. Ce que je faisais savoir. Entre et Silence explications, équilibre DEPUIS Toujours de cœur LUN.

En tout admettant Que Ce que je viens d’ÉCRIRE Soit vrai, franchement, Ce ne était pas à vivre … chaise percée

H. MICHAUX: «  Mais le plus de d’extrême Soulagement Vient ailleurs. Il du repo de Vient la machine à les appréhender des différences . »

INVITER à émousser Pourquoi Preferences et rejets, à Apprivoiser «  La voie du milieu  », le chemin Paisible? Pour à Devenir Ce Qui perméable s’enseigne et se Transmet. Jusqu’a un certain point, il is bon Que l’élève Sache Ce qu’il wants, Qu’il se formula et Attentes Objectifs. Jusqu’a point de Mais quel ACDE concerns-t-il le professeur? «  Le client roi  » Une expression de l’ Est marchand. La joie de l’artisan ne déborde jamais du drawer caisse de voiture is Elle in the Geste, l’outil et Qui aboutIt CE. En artisan je aime sans Enseigner l’Otage des Devenir Désirs de l’un ou L’Autre Prêt à «confisquer» le Groupe pour obtain Ce qu’il désire. Je DOI à Demeurer Fait Veiller D’une lieu Garant verser each.

Elans ET évitements limitation, les assouplir «Je aime / Je aime pas», c’est les jeux Yin fait point / Yang Tout en nuances ET enlacements.

Je aime faire plaisir et je trouve la force de Dans l’Amitié Nos rencontres, MAIS JE VOIS Ne nous PROMIS aux Pas néanmoins roucoulements ET ronronnements. A Fait de quoi de la destine sommes-nous? (14/07)

 

fluidité

Tignasse hérissée de serpents, ce qui Mauvais, la Gorgone pétrifié. Et nous voilà, Coeur de pierre, RIVES Au des certitudes ET Socle obsessions. En 2015, je vous inviter à partager Món unique question:                                                                                                 Où se ACDE-FIGE t-il?                                                                                                 TRAVAIL This d’ECOUTE fines forces Depasse les du savoir. Quand le cœur Mais et se ouvre perçoit, le fils Desserre froid inerte étreinte glacée: l une vie Dans les coule la parole et gestes is souple . (15/01)

Nos mouvements S’y bien de pretent

Au rituel Grâce «la vie ne se pas A un Réduit Flot d’Événements. » Bill T. JONES 2014             Le de temps NOUS OFFRE ONU versez l’écume goûter, la mensonge et la Sève de la vie Qui déferle. Ce moment nous Au temps each soustrait Fois galope also Qu’il les Qué vite du Mont Saint Marées Michel. Il se Përmet de poseur au coeur de la Merveille. (14/09)                                                                                                        

Douce vacance

Qu’il est bon d’au jour le Enseigner jour Avec patience et passion …

La passion les suscite d’Progrès TANDIS Que la Élèves patience fait moi d’oublier le projet teacher. La patience s’appuie Sur une bienveillance naturelle, la passion Alors Que s’alimente à sa joie et à l’propre Écho chez les Qu’elle trouve cette Complices Élèves.

Entre passion et patience, de s’imposent Nombreux Détour pédagogiques versent their natures contrastées équilibrer. Et Passent les … semaines Mais un instant Quand vient, de Vacances je me Glisse Dans le Chaudron des heures libres, je laisse fondre mon «monsieur» prof versez affectueux enchainee Façon d’être. Oublieux de mon rôle d’enseignant, je reviens de mes au rêve débuts, à l’intuition de journey à joindre: Les méditatifs m’enseignent mouvements ne manque rien Qu’il. (14/08)

Une valse à trois temps …

1. Le contrat , c’est le rapport de la forme . La forme juste «suscite» l’énergie. La rigueur du geste is porte d’Une Fait entrée le Mais un temps is formalisme Qui epuise et couloir égare.

2. Le cadeau , c’est le mouvement des Souffles . La vie en soi et assouplit la rigueur, Surprenante, l’énergie survient. Sur could be aux Mouvements s’en Equilibres Tenir, et souples coordonnés, au Qi et harmoniser Qui … dynamiser Mais Il y a plus.

3. Le plus Délicat , c’est l’oubli de soi  : le «je RESPIRE bien, je bouge bien, je suis au top» se efface. Voiture Il Doït se effacer «je / moi» fait obstacle. Le plus Délicat is et subtilité Difficulté. De c’est soi oubli Une prolongation délicate Dans l’espace.C’est un accueil raisonnable et sans Avis. C’est de soi oubli sans mots et sans gains ATTENDUS. Rien d’à dire Autre. (14/07)

Tilleuls

Encore je this année me laisse surprendre et séduire par l’odeur des tilleuls. Je perds la tête en le Taiji de Faisant «six cents millions de petits Chinois»: émoi, émoi, émoi. RIMBAUD POURTANT prevenu Avait:   «On ne est pas sérieux, sur un Quand dix-sept ans           Et un des Tilleuls Qu’on sur la promenade verts. »                    

Le temps a passé, le ravissement demeure. Je me tiens à l’Exacte rencontre de la nature et mouvements. De plus je bouge Lentement, et plus se tiennent closely ILS embrassés.         «Nuit de juin! Dix-sept ans! – On se laisse griser. »                                         Je les arms Dépose, les et les esquives frappés. Je Deviens pieds racine, Paumes et feuille tronc souple. Ce Taiji EST ivresse. (14/06)

Rencontres

La Terminée Lesson, je lui glisse Une chaise Remet SES Alors Qu’elle chaussures. Je lui tend le foulard d’osée Qu’elle oublier. Elle m’a dit mi Figue mi raisin sec: «  Comme C’est un homme de toi que je devrais Marier  » Je lui réponds mi garrigues mi Thym: «  Mon temps Ne est en plus aux épousailles . »Derriere la porte Qui se ferme, le prof«attentif»l’homme de redevient tous les jours. Il SAIT Que l’Necessites SES Attendent, le Dévorer qu’elles en vont ou Le nourrir. CeT sérums homme sans réseau Pour Les chaises ET foulards. Au bord du jardin, le Taiji is TAPI Comme un Tigré, et CE rendez-vous là, je ne peux le manquer.                                Ami, amant, mari, marrant  ? L’ENJEU de la rencontre, c’est le OAC. Cheminement, à portes franchir, retour à soi. Je suis homme de passage. (14/06)

Comme le fil sans Cesse Menace de se rompre, me voilà Funambule et épris d’équilibre de confiance JOYEUSE. C’est en dansant les forces Qu’on de Célèbre Vie.

1986 DEPUIS février                                                                                                     J’AI LONGTEMPS Ete Jaloux des artistes. Un photographe l’instant Qui saisit, nous un musicien Qui Envole, un corps comédien Qui donne et vie à un texte … Une longue, sans Doute pu Je Aurais me faire une endroit Parmi eux Mais, arts du sport aux dits martiaux, c « est le Seņs du Toujours Qui se est CHERCHE mouvement en moi. Je ne suis pas mime Devenu OU danseur, « j enseigne . C’est Autour de CE verb Que ma vie danse.                                                                                 Notre partie se revele better au contact avec de la partie de l’better Autre . F CHENG Enseigner? A être suffisamment Veiller this better partie répandrai l’Autre. Enseigner? DÉCÉL, la better partie susciter chez each. Ma vie sans galas, Tournées sans, sans Expos, c’est une vie de cours Réguliers et de stades Fréquents. Présent être, Souvent. Là pour etre Ceux qui viennent. Voiture de Y Meilleures de pièces de Être pleinement en quête d’Sont Échos. Au quotidien pas de sérénades longues domestiques, pas d’Envolées Lyriques du côté bricolage, Pas d’entrechats Technologiques … Des phrases, des arbres, des musiques, des mouvements, le silence. Avec le temps, j’ai mon epouse destin. (14/02)

Inévitablement                                                                                                             pair mes Les Maîtres de Les Chemins deviennent Un peu plus Flous. Je regarde sous mes pas des sentiers apparaitre.

C’est l’année du cheval Qui revient au galop                                                           Cheval, symbole de la force et de ténacité . Transformateur Commentaire l’impétuosité? Absorbeur Commentaire la Durée verser la distance la Tenir? Each de nous la mariée Saura lâcher prise, sa OU serrer monture, versez jouer du «constante» et du «variables». (31/01/2014)

2014 Voeux                                                                                                                                             Loin de chez lui , dit-on, lion un chat is un .                                                                         Que : les Félin le mouvements des réveillent grands jours, et paie cé revienne Connu DEPUIS Toujours.                                                                                             «  Retrouver sa partie céleste, c’est-à-dire le naturel ou L’Origine. »  «En poussant , plus loin  le retour , sur à revient «il a pas N’y» ous en plus à Ce Qui Exactement Ne est pas encore …»MANIFESTE  La  « diversification, démultiplication, deployment «d’il y a»  se fait  à  partir «d’un pas il N’y»,  la  innommée source . »  A. CHENG 1997                                                  A this source de Lã s’abreuvent les grands Fauves . (30/12/13)

La revanche des rats                                                                                                                         « sur » Se est Permis de rats des de Mettre Laboratoire des Labyrinthes répandrai la DANS COMBIEN Savoir Malins … ILS ET deviendraient nous voilà Dans Nos Bagnoles à Faire les malins en improvisant des ITINÉRAIRES répandrai EVITER les transports à òû bouchons nos Optimiseur en commun. « Sur » Se est de Casser La Permis Tête des rats de laboratoire voir verser, à l’brain appui, Devenus Combien NIT Malins … Sont et nous voilà abrutis, au terme d’Une journée futée, à découvrir d’emails juin Quelques NOUS emergency auxquels je apporte insoutenable: «Pas répondons ce soir, la migraine j’ai. »(11/13)                                                                                                

Intermède                                                                                                                                           Je aime Ceux qui simples et joie conjuguent gravité, car la Terre est pesante Comme le ciel est léger.

Débuts                                                                                                                                                      La première m’avait paru très séance Lente je savais à Mais question fils Que la suivante , plus injury Serait, la semaine de Propice à being battement l’intégration du rythme; Ce Qui FUT. Lundi passé, j’emboîtais le pas à l’ ONU Troupeau de Cerfs, de me fondre essayant les Dans ascendants, descendants Mouvements ET vrillants, Admirant l’et le unisson Particulier. A vers chemin de l’ ONU commence à courir la et fluidité lente consciente. Pour Commencer.                                                                                                                                     Françoise, ma soeur (13/08)

A livre ouvert                                                                                                                                       Loin des légendes de la Philosophes Cet été (en un seul tome de 42 kg), j’ai lu le chien. En marge des étapes, les Attentifs et amitieux soins aux heures de tombant la conférence, Vécu j’ai au vent nos nez petites promenades: enchainee de lire le Façon monde. Les Là où l’été de romans fait rire Ont ous pleurer, sans Cesse J’ai Ete (et Comme c’est palpitant) en Tenu Haleine. Du chien. Rassurée par ma présence et la participation de CONSTANCE mon, Zelda est Couleur devenue BOUDDHA m’aspirant Dans la Quiétude de Ses ronflements Doux. De plus les touchante Qué philosophies (TOUTES les same de plus) de poétiques: principale fils sur ma flanc de vieux chien. Et le temps passe, léger, un tantinet joyeux. Je suppose Que Dans l’oubli du monde, nous Medite Avons.   Philippe (13.9)

Ciel, mon Taiji ! «  La parole tout Qui fais semblant ne Fonde tentatives de viol jamais rien, tout au plus les éblouit il en is Comme of this de roussir Qui éleveur un tollé général compositions provoquent chez des ses animaux de proposer their lorsqu’il Trois Glands le Donner et quatre saisons le matin et soir gagne l’approbation de tous their lorsqu’il en Qu’il , déclarer donnera le soir et quatre saisons le matin trois . »P 51«  Bien Que l’intelligence de l’homme ne pénètre de la parcelle Qu’un vérité totale, c’est cé par ne pénètre pas Qu’elle Que l’homme may CE Comprendre le ciel qu’est . Zhuangzi «  Pas de sujet, pas de maître, pas d’origine, pas de Fondement . »I. ROBINET 2002

Voilà Pourquoi, amateur de philosophie et de belles phrases, je finis par m’en remettre de Toujours aux Gestes répétés. sans automobiles Singes Hurleurs Ni pédants Autres, moi ILs Menent Parfois, Comme par effraction, aux délices du ciel. (06/2013)

Esthétique                                                                                                                                                 La beauté du Taiji, du Qi Gong peu importe, le Mais monde vaste tout contains Qui, Secrètement s’en réjouit-être may. En l’ attention au prêtant geste, au Moindre d’air soufflé, à la terre sous les pieds … each Une suscite intensité intérieure et le approach deployment fécond  : une simple , et de vivre impétueuse envie. (13/03)

Soupe au poulet                                                                                                                                            1. Soupe au poulet appartenait au catalogue des nos récréations de lèse et mauviette 2. signifiait Ding , en chinois, le Chaudron, le vase, la Marmite … à la cuisson servait, aux Offrandes rituelles. 3. Quand je fais du potages, c’est la Marmite Qui essentiellement Travaille. Voici mon rituel: Apres un Temps d’attitudes porter le verser immobiles Qi à ébullition, je Prépare les légumes. When Je cours nec plus du programme de travail à l’évier, du cuit à la vapeur casserole, j’arpente la cuisine en Lentement MOUVEMENTS de Qi Gong doux. Tel mon HNE de Qi Gong soupe . Durant temps r.é. vantent, je me Tiens à L’ECART scrupuleusement de Courriers URGENTS, Quelques de pages Indispensables du Quelques Zhuang Zi et same des Femmes Savantes de MOLIERE: «  Je vis de bonne soupe et non de beau langage . »Les légumes au Laissant Mystère de la cuisson, j’applique le Lao Zi:«  Les sages ÉTAIENT verser le ventre, pas la tête verser  ». J’exerce la Plénitude des Fait au soufflés bassin, Dañs ce chaudron d’Alchimie taoïste se Transforme l’where énergie. Doucement ça Travaille, Calmement Agit ça. Du coeur au ventre de la mauviette.

«  Boulevard du temps passe Qui  » (G Brassens) Dans les salles de Taiji, de mes Élèves CERTAINS à me voir se amusent les décrocher font tic Qui horloges, les horloges Qui font tac. Ce ne est pas un TOC, c’est tactique. Je m’appuie sur le silence. Si same UO de j’anecdote Parfois, c’est le silence Qui Toujours l’onde Désigne porteuse. Le chant des MOUVEMENTS soutien à cherche Rassembler, à la mesure d’établir un silence avant shared Qui fleurit same Que la parole Aille s’en. Les s’égrainent Qui secondes nous parlent de bruyamment Origine et de lointaine FINALEMENT destin funeste. Bien sur «la ligne du temps  » « la quête » et » l’aventure» Ce que la Mais Chine du Taiji Vieille c’est convoité l’énergie Primordiale. C’est elle Qui, à instant each, continuer à battre au cœur du vivant et lui Redonne Soufflé. L » Primordiale energie . C’est à fils j’accorde Món Que Diapason ET j’ajuste Nos oreille gestes.

Fugitifs ombres                                                                                                                                     Une force de traceur sans Cesse des idéogrammes de gestes et fluides Comme une encre se condense, comme moi les gens de pages Ont Besoin, de Pelouses de sous-òû bois verser their déposer âme. Il y a les mots qui Dans décantent, les Dans mouvements Qui trouvent their simplicité naturelle, un grand de soi oubli.

Surprise                                                                                                                                                   De MOUVEMENTS de Taiji Mêmes Qui se répètent un de SELON immuable ordre, me voilà Qui rassure. DERRIÈRE CE cache l’éducation se rituel D’une coordination et riche complexe. Celle que la redites de mouvements connus à Donné DEPUIS Toujours oublier. POURTANT, à en les arts martiaux Croire, c’est cé Dans Du Pareil au glissement Que s’éduque la Semblable possibility de laisser surgir Une Réponse improbable et nouvelle face à une situation juin inattendue. Rien de ni de protocolaire convenu …, il y a beaucoup de science derrière le hasard. Dans notre CAS, c’est la routine Qui Eveillé. C’est fils un conformisme Qui Përmet hors des sentiers ajustement Battos. (10/12)

*****************************************

Du jardin cartes postales                                                                                                    Désemparé devant tes parterres, je ne savais Ce qu’il Fallait keep de fleurs à venir de Plantés ous jeter envahissantes. Un peu au hasard, j’ai ACDE Pour Que Trié respirer. Avec Une pointe d’ancolie, de toutes ses parées couleurs, bercées d’Odeurs Toutes, les fleurs du printemps me lieux Speaking are of this temps qui Fût Nôtre.

Tu me fais signe à travers Elles me rappellent quì, robes de tes, ton parfum. (13/07)

 Tempête                                                                                                                                             Je ne sais commentaire, il arrive Mais les Qué vents contraires me Portent ET Que la partie Absurdité D’m’échoit Sie NE MENE Pas aux «folies» ordinaires: au ressassement aux ous complaints en Écho, fait rage aux, aux désespoirs, aux vieillesses … Le Taiji ennemis, c’est le travail d’une vie. Ses MOUVEMENTS Doux et Lents aux vents parlent. (12/12)

«  …  robe juin une Dans ma vie Passé  » Cyrano de ROSTANG je robes SCÉ si t’allaient Qui regarde bien. Elles VIDES de toutes ses Sont toi. Dans chambre this, le vent ne fait pas illusion. Toutes immobiles, à Continuent ELLES ta main Attendre, ton choix. Des à la nuque genoux, te serraient de ELLES près. Je les envie. Je Voudrais encore t’emmener au bal. JE bureaux REGARDE personnes «danser» le Taiji. Pas de costumes de soie au vent Qui flottent, pas de mimétiques Tirés à Gestes Quatre épingles. Je s each: tout à fait lui-même. Nous Veillé Avons de Fois à Tant le Taiji de déshabiller mouvements inutiles surfaits OU. (10/12)

«  Sans mais» reached sa cible                                                                                                           Le Taiji ne Doït à rien Servir. Qui le tour est joué Délivre d’octroyer Santé et bonne humeur, illumination et … Il Martiale Efficacité va Librement chemin fils. Dans mes temps , plus SCÉ Difficiles, il me accompagne discrètement. Si je me donne à lui, je me Retrouvé. (10/12)

À l’épreuve mise                                                                                                                                  «  La vie nous et nous écoute suscite . »HB Henry Bauchau, Qui a Suivi de mon épouse PEu Dans la mort, Ce que je Exprime perçois l’enfance intimement et DEPUIS Qui me porte Aujourd’hui. La vie me wants du bien, me Ellé STIMULE, me Ellé RECOIT. Qu’il est agréable, les beaux jours, de forces les laisser agir en moi vives, de m’appuyer sur d’en OU ELLES Être Saisi. Ma femme à-part au Elle aime glissé de la nulle? Voyage-t-elle verser Un grand Ailleurs? Que l’Quelle Soit hypothèse, Elle manque. Les Larmes de la séparation trouvent à des Possibles conversations sourire affectueuses Entre Henry et Martine. Je reste seul je ne suis Mais pas désoeuvré: «  La force des rivalisent fournit Dans la mesure where nous les exerçons . »HB (22/09/12)

*****************************************

Lie Zi ( Lie tseu) «  L’arme secrète de la vie … »                                                                                                   Lie Zi-t-parle il combat d’un, T-Désigne il un ennemi? Je ne pas Crois. Il is philosophe, étymologiquement il aime la Fait vie sage Plus que l’éclat guerrier. Il is taoïste, c’est il RALENTISSEMENT Pourquoi, Puis épouse, le mouvement naturel du vivant. » …  se sculpte  » l’ action L’est patiente. Pas de Coulée de métal ni de martelée boiteux, pas de le manteau il se fissure Dans du réacteur nucléaire. Pas de saint Martin, à tout-Généreux va, d’un coup Qui d’épée fils couperait manteau. Le Sculpteur costume la veine du paisiblement bois, sans exiger Plus que Ce qu’il y trouve cette , Mais de tout Façon Faisant Ce Qui est là. «  Dans le silence et le non agir . »Sur Entretient et Nourrit le vital principe  (Yang Sheng) en d’brouilleurs Avec cessant la vie en soi, en OFFRANT au souffle du Résidence dragon. (12.8)

Tao Météo  (2) Le soleil soudain de lave trois jours pluie. Odeurs deployees, le Déluge s’oublie. (07/12) Météo tao (1) Un peu trop frais à l’ombre. Un peu chaud au soleil. AINSI, à la longue, bien juste. (07/12) Bijou                                                                                                                                                 L’après juin l’autre, les chiffres du taiji se succédente les Comme d’un charbonnier perles. Se et répètent CERTAINES reviennent. D’Réinscription pas. À l’Toutes ajoutent éclat. «  Dans un incendie, Que sauveriez-vous? »Et Cocteau de Répondre:«  Le feu  ». Du charbonnier des 108, Le plus important de le fil HNE. This de Qui fluidité en perle s’imprègne de perle lumière. Un Éclat d’étoile polaire. Gel de soiree, la nuit is froide, le pas hesite l’œil Mais Brille. (12/2012) A toutes jambes                                                                                                                                   La Condition Requise verser minimale au cours venir? Tenir debout, pouvoir marcheuse. Each adaptera la longueur du pas et le degré de flexion des jambes en fonction des genoux, des chevilles …                                                                      Et pourtant , à Ceux qui ne souffrent pas, je conseille la marche vive, le vélo, … voiture juin par rapport puissance des cuissards donne un confort au mouvement, à l’ancrage.                          Et pourtant , Le Qi de N’a Pas besoin muscles. (12/2012) Les Trois dantian Dantian , this mot chinois Désigne Une Réalité énergétique essentielle. Sa traduction, champion du cinabre , Ne est pas l Comme limpide » eau D’une roche. Le cinabre ous sulfure de mercure may pigment un rouge Donner. Le champ de cinabre is a du corps espace where l’Afflux de l’énergie un allume feu , Une clarté Autre. Il is Comme une Posée lanterne dans la nuit du corps Agitée. Eau et feu qui se rencontrent, le Qi à tour est joué vapeur … Bassin Toute, le thorax et tous Logent crâne un dantian trois Qué secteur Nos verser PEUVENT Prendre ET Repères stimuler. Nous Jouons de bureaux Alors notes Pleines trois. Fils d’importance première du Malgré, ne pas s’en au seul dantian Tenir / Hara. Y Trouver un refuge, Une assise, un élan ne pas puissant Mais sous la juste Rester ceinture. ILS et tous trois Sont, ni ou Ni encens Myrrhe Ni, nous de Quelque choisi offrent. De transformation des lieux soufflés, des NIT suscitent Modalités de présence Différentes. Une condition de gestes, de respiration, intentions et D’, avant tout, de availability. Car les notes Pleines DonT nous Trois Jouons de vibrations Autant- are nous ne prêtons auxquelles Que trop l’oreille Rarement. (12/2011)                                                                                                                     

Pressé? A l’Etroit?                                                                                                                    L’univers en expansion de l’ Est reVu il Mais ne est rien se déverserait where d’expansion accélérée fils. Sur tous POURTANT se est posé la question suivante : Dans quoi le monde is contenu Qui nous contains? Dans rien.                                                                                                                        Rien is sur inconcevable Quand POCHES de quotidiennement Pense, òû sacs grands boîtes au PROMIS recycling. «Le Bigbang Serait createur du Temps et de l’espace. »De temps Parce que ce comme ça le Debut et DEPUIS Que ACDE continue, sur l’Avait compris. Et comme on se Doute s’en, d’espace Parce Que ACDE s’expanse le where là encore rien is. Pour Trungpa, le pas ralentir l’ Est de premier plan sur la voie spirituelle. Ralentir, c’est du temps Créer. Ralentir, c’est vivre l’espace. Le Taiji is un voiture inverse bigbang le Temps et l’Espace deviennent intérieurs. Une Fois en nous, au NIT s’en vont , plus nous et INTIME augmentent. Pas d’effet Pour la grenouille bœuf. La fontaine de Jouvence. (11/2011)

Zapper                                                                                                                                                  Je suis devant la télé, je fuis le film de verser précipitamment sur Une tomber Qui ne série vaut pas better. Je glisse vers Fait Une émission de pub l’DonT Variété me Décroche inévitable Assez vite verser des anglais Retrouver, champions du Deux Billard, Qui ne en pas se départager finissent. Retour à la série au cinéma Puis. Rien de neuf, de rien better. FINALEMENT, avant les Marmottes BIEN Sie hiver préparent Leur, je ronfle et Gorgé D’insatisfait images. De Virtuosité this exercice cognitive Qui a rencontré bout à bout des Confettis d’images Pour Que ma soirée ensemble de Étienne télévisuelle, en cours this trompe l’oeil un offre désavantage. Une force de ne pas le regarder Debut le milieu et la fin, je ne vis plus de le cycle de film d’un, d’Une émission, d’un spectacle. Journée, année, vie … this is cycles des Réalité POURTANT listed Dans la nature, et au plus de Profond de nous. Commentaire se inscrire Dans Une histoire- la sienne- Quand on Vit Le brocantes des fragments. Commentaire le fil d’tisser l’ existence juin? A travers le Taiji, nous vivifions la vigueur des cycles. Nos se déroulent Dañs mouvements un des immuable ordre, their s’ils Comme symboles défilent la racontaient d’un monde création. IL NOUS REMET À l’heure des grandes Pendules du Temps. (11/2011)

La Vitality des saisons                                                                                                                     JADIS en Chine, ÉTAIENT les jours jia . On y la saison accueillait nouvelle, on y reconduisait l’ancienne. L’empereur guidait le rite. Comme sur Accorde Une guitare, sur un outil ajuste, les rites en mettaient les Résonnance Avec Humains cycles les grands Dañs s’inscrivent NIT Lesquels. Au V ° siècle avant Notre ERE, les Empereurs Chinois soi Tournes Vers Type Sont un nouveau de de: les conseillers Marchands. Organisés et pragmatiques, ci-optimisaient Ceux la gestion des actions et la levée d’au Service de impôts la guerre. De l’âme aux armes, le glissement is facile il Ne est pas Mais le profit Qué ou La Fureur et le bruit Qui dynamisent et à nos Seņs donnent EDDV. Que l’sur Soit empereur chinois, bien ous de chez nous …, d’Accueillir Prendre soin le neuf et de l’ancien laisser aller, c’est «  nourrir le vital principe  ». Si l’image du roi malade (le moi fatigué), le grand œuvre justifie alchimique de notre Moyen-âge (par le Renewal la mobilisation des profondeurs psychiques), l’alchimiste taoïste a de soin l’ancien et cracher Absorbeur le neuf. C’est une œuvre de souffle. Lâcheur l’automne verser l’hiver Entrer dans, c’est le temps des substituer Récoltes à juin entrée Dans l’intériorité. (10/2011) Aveu ? Ceux qui savent vous Que du Taiji s’attendent Faites, en preuve simple, à vous voir calme et équilibré. Pourquoi vous? Vous qui, Justement, Tant de bonnes aviez de vous en RAISONS au Taiji remettre? Verify si les NIT voudraient ça marche. Certaine cause de Etre à des charlatans. Rien ne marche, may-être Sauf à la longue, Mais un tel ACDE temps a Prend Que nous nous à Sommes y Invités avant de aventurer Une preuve irréfutable Tenir. (09/2011)

                                                  

Centré terre est comme la, Déployé le ciel Comme                                                                               «  Personne ne le laboure, ne le désherbe personne                                          each année l’Espoir d’revient Une moisson: d u évent Pour la Moitié, des nuages au Quant Reste  » Cité par J. PAIMPANEAU repartira Chacun sa les soutiens – gorge VIDES Caressé de vent Mais et de nuages baigné. Aligné, … allégé (08/2011)

Justesse                                                                                                                                                «  Quand tu penses de moi journey, prend sa retraite-en un peu, d’un descend et degree je te répondrai «moi VOICI» Erri de LUCA je SéRIE de La débuteront … mouvements, je-dire Pourrais, à la fin,«  moi VOICI  »? Combien d’Annees de Taiji Faut-il, verser N’être de rien Plus que «  moi VOICI  »?

De route compagnons                                                                                                                       Je Dressais d’d’interminables listes Par le Bienfait exercices il me Fallait desquels passer. Je me faisais un programme d’exhaustivité. Aujourd’hui, je chéris deux òû pendentif de trois exercices de longues semaines. Toujours plus familiers. Le voyage de Djé , plus Dans la cohue des Groupes, Je prends le Temps d’écouter SCÉ deux òû de route trois compagnons. ILS Lents sse Sont dire, secrets NIT bien their. Cachent A la longue, ILs intarissables Sont. (04/2009)

Fric, pèse et flouze                                                                                                                           CERTAINS ne devrait estiment pas Qu’on faire du Taiji métier, du Yoga, … mais se consacrer à «la voie», chérir «l’art», sa transmission Voire, en dehors d’Une profession, d « un-douleur gagne. Si l’same ne me argent Parait pas à priori suspect, je les Comprends. D’Autres, Au Contraire, de Sont heureux their employment … Créer de Ce mi-temps Qui me occupe l’occasion is pleinement d’approfondissement et de availability à «l’art», à «la», aux voie Élèves . Et ne s’agit pas Puisqu’il d’un bizness santé complet orienté pognon, l’ethique me Semble sauve. L’asbl ne Éliminez d’Aucune subvention. Au SALAIRE net, un tiers s’ajoute de par AUTRE de la partie frais de third de plongeurs: «tiers état» fait d’ONU impôts, cotisations sociales et Solidarités heureuses organisées. Ainsi va la vie. Si possible sans crispations inquiètes. Peut-on faire le commerce de soufflés Qui n’appartiennent à personne? Doït-on se les means Donner de professionnellement develop et de partager des Compétences à grande échelle , plus? Les Vérités n’appartiennent à personne, les choix nous Seuls reviennent. Je aime vivre le tout en préservant mine la passion. (08/2011)

Shang ma, à cheval                                                                                                                        » Une vie d’homme dure Autant- Que de Trois- Celle chevaux  » Erri de LUCA Si j’épouse l’espérance de vie moyenne des femmes de ma région, j’ai mon premier cheval épuisé LORs de mes débuts en Taiji. Aujourd’hui, le deuxième fils Coursier terme is Arrivez. Ai-je d’Autre Que de tout choix sur le ladre cheval dernier? «  SEPARER la Crinière Trois fois du cheval sauvage  », c’est au Début de la partie de nos third enchaînements. (09/2009)

L » Etrange solitude me déchire à moi. Elle que je oublie mes Exige Grandes livres de curiosités, et d’Idées de langage Qui des espaces ouvrent ne lui magnifiques Mais pas de permettent Prendre sa résidence. Elle Est possible que je te each Suspens FOIS mes arrangements Quotidiens petits: à faire de listes droits incorporels, à Accomplir empressement en CECI … Elle ACDE anticipant vit dans l’ombre la plus de de l’efficacité secrète. Il me un quai Faut, un peu Une attente désemparée, Une ville ou je déambule incertain, Une heure de tout Vacante Dégagée soupçon, Un moment Livre à Lui-même, en pur perte . Alors, la ni ne pensée ne avance Recule, Une douce me gagne et nostalgie m’irrigue. Ce Qui en moi Était sec, surchauffé, attentif et soucieux, s’humanise enfin longuement. Et le Taiji Vient de lui-même. (12/2010)

Contemplatifs : « Cheval Crinière au vent sauvage  » c’est le nom d’ un style un de Taiji. Le Nôtre sans Doute. Un Taiji Qui ne devrait rien convoiter. Le vent est libre. C’est par hasard qu’il fait danser les Éoliennes sur chemin de fils. Avec émeuvent Qu’elles s’en force mégawatts, non ous, il ne en continue pas sa voie Tant Moins il is vrai le vent Que «à bruire et se aime à s’agiter» * MONTAIGNE et SPONVILLE COMTE

Le sage fils s’agiter JUSQU’A regarde cœur se fasse Ce qu’il bruissement. Un petit tintement. Ni cloche de Cathedrale, ni très Matinal gong. Un tintement subtil. Le transformateur contemplatif se laisse et désespoirs en rancoeurs Une petite musique Qui n’ajoute aux Décibels et rien aux vouloirs du monde. (11/2010)

Encouragement : le Même Monet génial (Qui très a peint le obstinément same jardin):  » Déjà douleur Trois Jours sans!  » Nos Lents de PINCEAUX gestes, notre Moindre Taiji raison d’Insister en Ontario et se méfier du Piré: l’opulence assoupie. Paresse et Gourmandise, Qui rendent redoutables adversaires à tout Sourds. (10/2010)

Photo d’accueil : Ne cherchez pas le blanc cerf, il se TIENT sous CE le regard where chêne se perd. Laissez faire le mouvement: de l’assise du bois aux cascades de feuilles. C’est le printemps d’un arbre, mis de l’ ONU à neuf Élan. (09/2010)

Citation | Publié le par | Laisser un commentaire

autres

*** Horaires  2015 – 2016 au Chant d’oiseau Bxl (info 25)***

Dès le lundi 21 et jeudi 24 septembre.  (voir info 24 fin de l’été cours du  24/8 au 17/9)

Lundi salle polyvalente (ou autre)                                                        

A       16H15-17H30 Séquences ou ensemble des 108 figures.                         avancés                                                                                                                 

B       17H45-18H45 Séquences des 108 figures       intègre des débutants aux avancés                                                                                                 (avec la complicité de Nanette Mahler)

C       19H – 20H    Séries de Qi Gong                        pour tous                                                                                                                                            (en collaboration avec Violaine Dehin)          

D      20H15-21H30 Apprentissage de la vieille forme des 127 figures      intègre des débutants aux avancés (en collaboration avec Violaine Dehin)

Jeudi salle 3 (ou autre)                                                                            

A       16H30-17H30 Taiji bâton                                   pour tous                                                                                                              

B       17H45-18H45 Séquences des 108 figures       intègre des débutants aux avancés

C       19H – 20H    Séries de Qi Gong                         pour tous                                            

Coûts :  L’asbl ne prend ni cotisation ni assurance.

Une séance d’essai gratuite.  A la séance : 12 euros pour 1H, 14 euros pour 1H15                   La carte de 10 séances (valables 15 semaines ouvrables) : 95 euros (1H), 115 euros (1H15)   L’abonnement trimestriel (Le moins cher. Pour les personnes régulières): multiplier le nombre de semaines par 8 euros (1H) ou 9,5 euros (1H15)                                     Une carte ou un abonnement sont valables tant le lundi que le jeudi (selon votre choix du moment).

blanc cerf asbl BE50 0012 8241 9418

 

*** Fin de l’été Chant d’oiseau Bxl (info 24)***

Lundi  24, 31 août, 7, 14 septembre au choix

A       16H30-17H45     L’ensemble des 108 figures.                                     avancés

B                                 Espace vacant.                                                                indéterminé

C       18H45 – 20H           Séries de Qi Gong                                                     pour tous                                                                                                    (en collaboration avec Violaine Dehin)

D      20H15-21H30 Apprentissage de la vieille forme des 127 figures        intègre des débutants aux avancés (en collaboration avec Violaine Dehin)

Jeudi  27 août, 3, 10, 17 septembre au choix

A       16H30-17H30 Taiji bâton                                                                         pour tous

B       17H45-18H45 Séquences des 108 figures       intègre des débutants aux avancés

 C       19H – 20H    Séries de Qi Gong                                                                   pour tous

Coûts :                   L’asbl ne prend ni cotisation ni assurance.                                                                                         A la séance : 10 euros pour 1H, 12 euros pour 1H15

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire